Canada's Swim Team

présenté par by : RBC Assurances

Cuisine

CUISINE DE L'ÉQUIPE

Vous travaillez vraiment fort pour vous mettre et demeurer en forme en nageant – et vous savez comment être prudent près de la piscine. Assurez-vous d’être prudent dans la cuisine aussi! Peu importe ce que vous faites à manger, la sécurité alimentaire signifie plus que simplement vous laver les mains.

La malheureuse vérité est que la majorité des foyers nord-américains ne suivent pas de pratiques de sécurité alimentaire à la maison et plus de 80% de tous les cas de maladie d’origine alimentaire peuvent être évitées en maniant correctement la nourriture. La responsabilité pour la nourriture sécuritaire repose sur tout le monde dans le système alimentaire. Nous sommes engagés à constamment améliorer nos pratiques d’élevage et de production, tout en continuant de fournir aux Canadiens de la nourriture stable et sécuritaire. À la maison, la sauvegarde de la santé pour vous et votre famille est facile à faire.

La sécurité alimentaire n’est pas obligée d’être difficile – Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements.

Qu'est-ce qui cuit dans Équipe Cuisine en avril

Apprendre à aimer la nourriture – Mangeurs capricieux

Par Kelly Atyeo-Fick, B.Sc.A., M.Sc.S.., P.H.Ec.

Une des principales préoccupations des parents est de veiller à ce que leurs enfants mangent des aliments sains offrant des éléments nutritifs et de l’énergie pour la journée. Lorsqu’un enfant est un mangeur capricieux, cela peut créer beaucoup de stress et même de l’animosité à l’heure des repas. Ce problème commence habituellement lorsque votre enfant est encore bambin.1, 2 N’ayez pas peur! C’est une situation très fréquente, car votre enfant apprend beaucoup de nouvelles choses et se tourne parfois vers les mêmes aliments comme source de réconfort.De plus, il arrive que les bambins n’aient pas tellement faim parce que leur croissance commence à ralentir1, 2

Il existe pourtant des occasions d’apprendre à votre enfant des comportements alimentaires sains pendant cette période.

Les parents enseignent à leurs enfants !

La relation qu’un parent entretient avec les aliments peut influer sur la relation qu’entretient un enfant avec les aliments. Par exemple, si vous dites constamment qu’un aliment en particulier est mauvais, il est probable que votre enfant évitera cet aliment.1, 2

Évitez les commentaires « négatifs » envers des aliments particuliers, cuisinez plutôt avec vos enfants et soyez ouverts à essayer de nouveaux aliments.1, 2 Faire des expériences culinaires avec différents ingrédients aidera vos enfants à essayer différents goûts et différentes textures.1, 2

En général, les parents doivent choisir « quels » aliments sont offerts, « quand » et « où ».3 Cela aide votre enfant à établir une routine en déterminant les heures des repas et les heures des collations. Cela permet également à votre enfant de reconnaître ses signaux de faim.4

Laissez votre enfant vous enseigner !

Il est important de laisser votre enfant découvrir ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas. Dès qu’il est bambin et jusqu’à l’adolescence, votre enfant est responsable de prendre la décision quant à la quantité de nourriture à manger et s’il veut manger ce qui lui est offert.3, 4 Il faut parfois exposer un enfant à un aliment 10 à 15 fois avant qu’il ne daigne y goûter !1 Soyez patient et laissez-le vous dire « non ». Ses tendances alimentaires peuvent changer d’une journée à l’autre, alors, il est essentiel de veiller à ce que tous ses repas lui procurent une bonne nutrition.2

Options saines pour les mangeurs capricieux

Étant donné que vous voulez vraiment maximiser la quantité d’éléments nutritifs à chaque repas/occasion, essayez de sélectionner des aliments qui sont riches en nutriments. Voici quelques options qui pourraient intéresser un mangeur capricieux2, 4 :

  • avocat
  • pâtes de grains entiers
  • brocoli
  • riz brun
  • patates douces
  • poulet
  • courge
  • yogourt
  • œufs
  • fromage
  • pommes de terre

Essayez de préparer un repas sain qui ne contient pas trop d’ingrédients.

Doigts de poulet en croûte d’amandes avec patates douces et sauce de «prune»

La recette de doigts de poulet ci-dessous est bonne pour les mangeurs capricieux, parce qu’ils seront en mesure de les manger seuls ou avec une sauce (selon leur âge et leur goût de l’aventure!).

Salade de pâtes et de poulet

C’est une bonne recette pour les enfants, car elle contient des légumes, du poulet et des pâtes de grains entiers – une recette remplie d’éléments nutritifs. Et surtout, votre enfant peut choisir de manger les ingrédients séparément ou ensemble. De plus, vous pouvez lui offrir le choix de les manger avec ou sans sauce. S’il choisit sans sauce, la prochaine fois, encouragez-le à essayer quelque chose de nouveau (sans le forcer !).

Clair et simple !

Si votre enfant n’est pas emballé par les saveurs intenses ou les épices, tenez-vous-en à l’essentiel. Le poulet est une protéine complète contenant tous les acides aminés nécessaires à la croissance et au développement d’un enfant. Préparer un repas simple composé d’une poitrine de poulet nature avec quelques légumes (patates douces, pois, carottes) en accompagnement est une bonne idée de repas pour un mangeur capricieux. Le fait de demander à votre enfant quelle cuisson il désire pour son poulet ou quel accompagnement il souhaite lors du prochain repas pourrait aider à susciter une conversation sur l’exploration alimentaire. Heureusement, les experts laissent entendre que la période de « mangeur capricieux » n’est qu’une phase ! 3 Et heureusement, le poulet a habituellement beaucoup de succès auprès des enfants !

Références (en anglais)

1.              National Center For Infants, Toddlers and Families. (2014). How to Handle Picky Eaters. Tiré dehttp://www.zerotothree.org/child-development/health-nutrition/how-to-handle-picky-eaters.html#Pickytoddlers le 3 avril 2016.

2.              Ask Dr Sears. (2015). Picky Eater. http://www.askdrsears.com/topics/feeding-eating/feeding-infants-toddlers/picky-eater

3.              Ellyn Satter Institute. (2016). Ellyn Satter’s Division of Responsibility in Feeding. Tiré dehttp://ellynsatterinstitute.org/dor/divisionofresponsibilityinfeeding.php le 3 avril 2016

Remmer, S. (2015). How This Well-Meaning Habit is Enabling Your Picky Eater.http://www.yummymummyclub.ca/blogs/sarah-remmer-the-non-diet-dietitian/20150324/help-for-parents-with-picky-eaters

    Comment faire des - Hamburgers au poulet a la Thai

    Comment faire des - Poitrines de poulet en Papillotes

    Partenaires :